La magie pour débutants – Les épopées urbaines 3

La magie pour débutants

La magie pour débutants – Les épopées urbaines 3 d’Alex Evans                                               Editions Librinova                                                                                                                                                  Paru le 13 Décembre 2018 (format numérique)                                                                              ISBN numérique : 979-10-262-2707-6

Avec « La magie pour débutants », l’autrice Alex (Agnès) Evans signe son troisième tome des épopées urbaines. Grande voyageuse dans l’âme et dans la vie, Alex Evans retranscrit ses découvertes du bout du monde dans ses récits empreints de science-fiction et de fantasy moderne. Les férus de sorcelleries et de mondes imaginaires découvriront avec ce roman, un style jamais encore exploité …

Résumé :

Camille, jeune-fille de 16 ans est dotée d’une intelligence et d’une soif d’apprendre hors du commun, au point d’avoir passé son baccalauréat à 16 ans. Malgré cette maturité évidente, sa vie sociale est des plus commune voire inexistante : elle est amoureuse d’un garçon qui ne sait même pas qu’elle existe, elle est sous l’emprise d’un frère dealer de drogue tyrannique et sa mère ne daigne pas lui donner une once d’amour.

Malgré cette situation à laquelle elle ne peut échapper, Camille aspire à de grandes choses et rêve d’une grande carrière et c’est entre autres pour cela qu’elle est membre d’un groupe amateur d’archéologie. Cependant Camille se retrouve mêlée malgré elle dans les affaires de deale et de drogue de son frère et elle n’a pas d’autres choix que de s’enfuir pour garder la vie sauve. Dans sa fuite, Camille tombe malencontreusement dans une crypte renfermant un ancien laboratoire d’alchimiste et atterrie au milieu d’objets datant de plusieurs siècles.

Parmi ses objets, le plus invraisemblable est un artefact dans lequel était enfermé un esprit du nom de Bao et ce dernier a décidé d’élire domicile dans la tête de Camille. Cette mésaventure a en quelques sortes libéré la vraie nature de Camille puisqu’elle est en réalité une chamane. Même si cette première mésaventure c’est plutôt bien terminée, ce ne sera pas forcément le cas pour les suivantes et Camille devra faire face à ses nouvelles facultés mystiques.

Avis …

La magie pour débutants ne vous apprendra pas le sort d’invisibilité … mais il vous fera passer un agréable moment ! L’autrice Alex Evans est connue pour ses romans fantasy aussi différents les uns que les autres mais toujours dans un style de fantasy urbaine.

On reconnaît également le genre Steampunk utilisé par l’autrice, renvoyant le lecteur dans un univers parallèle où la magie et les artefacts sont vieux de plusieurs décennies. Cette alliance entre la société actuelle issue de la « basse classe » et des figures anciennes, semblables à des anciens maîtres de la magie, rend ce roman de plus en plus fascinant au cours des chapitres.

Le choix du personnage principal est également très intéressant : en effet la jeune-fille est issue de la cité (et pas très heureuse socialement) et se découvre par la suite le « don » de parler aux esprits. Dans un premier temps cette faculté est comparée à un trouble psychologique, se définissant par des hallucinations auditives. La référence à la pathologie permet au lecteur de ne pas sombrer totalement dans la troisième dimension et de garder un pied dans le réel. Par la suite, la magie prend en quelques sortes le dessus et le lecteur est témoin des nouveaux enjeux qui sont alloués à Camille, pour retranscrire tout au long du récit, son évolution en tant que personne et en tant que « magicienne ».

Cette particularité de « jongler » entre les deux mondes (réel/mystique) fait toute la force du style d’écriture d’Alex Evans. L’aspect magique est contrebalancé par les besoins et les problèmes de la vie quotidienne, ainsi le monde mystique et fantaisiste garde une part d’humanité.

« Incapable de me projeter hors de mon cocon pourri. Je pouvais rêver à des aventures incroyables, mais je n’envisageai pas une minute de les vivre. Je rêvais même encore parfois qu’un jour ma mère allait m’aimer. »

Pour plus d’informations sur l’auteur et ses romans : http://www.romansdefantasy.com

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s