BAD MAN, de Dathan Auerbach

Dans la plupart des romans mêlant suspense et angoisse, le lecteur est souvent plongé dans une ambiance sordide et des lieux plus ou moins glauques et terrifiants. C’est sur ce point que le roman de Dathan Auerbach surpasse tous les autres, puisque ce dernier installe son récit dans un supermarché de banlieue, un lieu des plus banal pour des millions de gens … Mais quand ce supermarché est témoin de la disparition d’un enfant de 3 ans, les murs semblent détenir d’effroyables secrets.

Résumé :

La disparition d’un enfant est un drame capable de bouleverser toute une ville et de réunir ses habitants dans l’espoir de retrouver la personne disparue. Les premières 48 heures sont aussi souvent les plus importantes afin de récolter les témoignages, de distribuer les avis de recherche ou de trouver le moindre signe de vie. Ces deux jours peuvent sembler interminables et angoissants pour la famille de la victime et on n’oserait imaginer la douleur que l’on pourrait ressentir si ses 2 jours s’éterniseraient en 5 longues années …

Cette angoisse est celle de Ben, âgé aujourd’hui de 20 ans, qui a perdu la trace de son petit frère, n’hésitant pas à sonner aux portes du voisinage ou de distribuer des tracts afin d’amenuir en quelque sorte sa culpabilité.

Cependant désormais la vie semble avoir repris son cours et Ben doit subvenir aux besoins de la seule famille qui lui reste, mais le seul emploi qui lui a été proposé jusqu’ici est celui de magasinier de nuit dans le supermarché même où son frère a disparu 5 ans plus tôt. Malgré la douleur que lui rappel ce lieu, Ben sait au fond de lui que les murs de ce supermarché détiennent la vérité sur la disparition de son frère et que quelqu’un joue de sa souffrance pour une raison qui lui est encore inconnue …

Avis lecture …

Les amoureux du suspense et de l’angoisse prendront un malin plaisir à découvrir le nouveau roman « Bad Man » de Dathan Auerbach. Ce premier roman publié en France a fait une entrée fracassante auprès des meilleurs thrillers de ce début d’année et son auteur côtoie désormais les plus grands noms du genre.

Bad Man réunit tous les ingrédients du bon thriller psychologique capable d’embrumer l’esprit de celui qui le lira. On pourrait penser que les 440 pages de ce roman nous révèlent une multitudes d’éléments à chaque chapitre mais la réalité en est tout autre. Il faut avouer que parfois il ne s’y passe pas grand chose et que les indices sont révélés au compte goutte mais ce rythme plutôt surprenant place le lecteur dans une sorte de brouillard où la lumière ne sera révélée qu’à la fin. Mais malgré cela, la force de ce roman tient en réalité du génie de l’auteur Dathan Auerbach à insinuer le doute dans l’esprit du lecteur, au point qu’il m’est arrivée de relire certains passages, ne sachant plus où se plaçait la vérité.

Le choix du lieu de l’intrigue est également un choix judicieux puisque pour une fois celle-ci se passe dans un lieu des plus commun où tout le monde peut se situer dans l’espace et cela donne à l’angoisse une certaine véracité.

Ainsi malgré des longueurs plus ou moins perceptibles, ce roman est un condensé d’émotions où les protagonistes ont une identité propre, permettant une certaine fluidité dans les récits et créant un huit clos bien ficelé. La découverte de cet auteur a été au final une très bonne surprise et on ne peut que lui souhaiter que son ascension soit aussi grande que celle de Stephen King !

Bad Man par Dathan Auerbach

Bad Man Dathan Auerbach

tous les livres sur Babelio.com

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s