Ma vie n’est pas un roman, par Alina BRONSKY

On dit souvent que la vie n’est pas un roman et que la réalité est beaucoup plus compliquée. Mais quand le roman en question est clairement plagié sur la vie d’une adolescente de 14 ans, l’intrusion est tel que parfois, la réalité rejoint la fiction.

Résumé :

Kim Josephine, 14 ans, est une adolescente qui prend la vie comme elle vient, à l’instar de sa meilleure amie Petrovna qui n’a pas sa langue dans sa poche. Lorsque ses deux amies sont de sortie à la bibliothèque avec leur classe dans le cadre de la Semaine du livre, on peut se douter que cette sortie ne les enchante pas plus que ça.

Lors de cette visite à la bibliothèque, les élèves vont faire la connaissance de Leah Eriksson, une auteure de littérature jeunesse berlinoise, venue leur lire un extrait de son dernier roman. Dès les premières phrases, Kim Josephine a une impression de déjà vue et ce rend compte assez vite que l’auteure décrit exactement sa propre vie. Pour quelqu’un qui n’aime pas lire, Kim va vivement s’intéressée à ce roman pour essayer d’en apprendre davantage.

Effrayée et stupéfaite par ce qu’elle va y lire, Kim va tout faire pour reprendre le contrôle de sa vie et déjouer les prédictions plus ou moins bizarres, relatées dans ce livre. Cependant la tâche ne va pas être aussi simple et Kim risque de se faire prendre à son propre jeu …

Avis lecture …

La nouvelle publication « Ma vie n’est pas un roman » par Alina Bronsky est un roman adolescent et young adult qui tient ses promesses !

On retrouve dans ce livre (assez court …) de l’humour, une touche de mystère mais avant tout une histoire d’amitié attendrissante mais qui va également se révéler vulnérable … L’auteure nous embarque dans une espèce de cercle vicieux, sous forme de roman dans un roman, où la réalité et la fiction s’entrecroise.

Au final il nous est difficile de dissocier la réalité de la fiction tout comme notre héroïne Kim Josephine, mais tout au long du roman on ressent une pointe d’humour et d’ironie que l’auteure a essayé de faire transparaître à travers les différentes situations plus ou moins comiques dans lesquelles les protagonistes sont projetés.

L’intrigue trouve aisément son public grâce au style d’écriture assez fluide permettant au lecteur de se mettre facilement dans la peau de l’héroïne mais également grâce aux petites phrases à l’humour décalé que l’on retrouve à certains moments du récit.

Ce roman est donc l’idéal pour réconcilier certains jeunes avec la lecture, leur permettant de passer un agréable moment, sans que celui si ne leur paraisse trop long et de leur faire prendre goût à ce genre littéraire.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s