Hope NeVER DIES, de L. Delaune et D. Dane

On dit souvent que l’espoir fait vivre, mais qu’est-ce qui fait vivre l’espoir ? Selon les pensées de Spinoza, « la peur ne peut se passer de l’espoir et l’espoir de la peur » … et il se pourrait que parfois cette peur soit celle de tout perdre ou de ne rien gagner de bon.

Ce roman « Hope Never Dies » écrit à quatre mains par Ludivine Delaune et Delinda Dane est un condensé de l’espoir qui anime deux jeunes personnes au bord du précipice et dont les bonheurs de la vie leur échappent.

Résumé :

Malgré ces dernières marches qui lui mènent la vie dure, Hope Blake a déjà gravi plusieurs montagnes dans sa courte vie. Ce coeur qui l’a fait tant souffrir n’est pas le sien mais il est la preuve de l’espoir qui la fait avancer.

Depuis sa transplantation cardiaque à l’âge de 8 ans, Hope passe des séjours réguliers entre les murs de cet hôpital pédiatrique de San Diego et pour retrouver un semblant de liberté, elle a l’habitude de monter jusqu’au 9ème étages pour passer ses soirées sur le toit. Un soir Hope n’était pas seule sur ce toit car un inconnu s’y trouvait déjà. Il s’appelait Connor Mathers et tout comme elle il était un résident permanent de cet hôpital.

Dès leur première rencontre, un lien très fort c’est créé entre eux, un lien aussi fort que le bracelet que Hope a offert à Connor, symbole de son soutien et d’espoir. Après quelques rendez-vous clandestins sur le toit, Hope est finalement sortie de l’hôpital et de la vie de Connor par la même occasion. Les années ont passé et chacun a continué sa vie de son côté… Mais tel ne fut pas la surprise de Connor de voir réapparaître plusieurs années plus tard, cette fille qu’il avait réconforté tant de fois, se matérialiser devant ses yeux et s’engouffrer dans le hall de l’hôpital.

Hope n’est plus la petite fille qu’elle était autrefois mais il semblerait qu’elle soit toujours animée par cet espoir qui la caractérisait tant à l’adolescence. Désormais elle n’emprunte plus les couloirs de cet hôpital qu’elle connaît que trop bien, en simple patiente mais en tant qu’interne en quatrième année de médecine. De son côté, Connor est toujours rongé par la désillusion et pour lui chaque jour qui passe et un jour de gagné … mais également un autre jour fait de souffrance.

Dans sa quête de rédemption, Hope réussira t-elle à redonner espoir à cet homme qui ce sait condamné et qu’adviendra t-il du lien qui les a uni autrefois ?

Avis lecture …

L’écriture d’un roman est un exercice difficile et donc il en devient plus admirable quand celui-ci est réalisé à quatre mains. Ludivine Delaune et Delinda Dane sont les auteures de « Hope NeVer Dies », aux éditions Something Else, un roman qui relate une vision de la vie par deux individus qui ont vécu des coups durs malgré leur jeune âge.

L’espoir et la désillusion sont les deux maîtres mots désignant les personnages de Hope Blake et de Connor Mathers. Les auteures sont parties dans l’écriture d’une vision contradictoire de la vie, opposant la vie à la mort, l’avenir au passé. A travers ses deux personnages , on retrouve également cette idée d’héroïne endossée par Hope, qui n’hésite pas à combattre le mal et le personnage de Connor qui est l’image de l’anti-héros par excellence mais avec tout de même une certaine empathie. Cette distinction est même poussée jusqu’aux lieux de résidences de chacun des protagonistes, l’un dans un quartier chic et l’autre dans un coin malfamé, venant appuyer cette opposition entre deux univers. Ce roman assène une véritable claque, une leçon de vie de ceux qui souffrent en silence ou qui font tout pour mériter leur simple existence.

Derrière cette morale, se cache en vérité une romance des plus sensuelles et nostalgiques. Ses sauts dans le temps que l’on retrouve tout au long du roman, témoignent du lien solide qui c’est créé entre Hope et Connor durant leurs épreuves de la vie. Cette attirance psychique et amicale fait toute la différence par rapport aux autres new romance, car malgré l’attirance sexuelle qui est apparue à l’âge adulte, le lecteur perçoit clairement que le désir qui les anime quand ils sont proches l’un de l’autre n’est pas uniquement physique mais qu’il existe en réalité une véritable connexion entre leur deux âmes.

La finalité de cette romance c’est de se demander si au final une seule personne peut-être le remède de tous nos maux … Les auteures ont su exploiter brillamment ce concept et leur roman a été l’une de mes plus belles découvertes en ce début d’année 2019 !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s