YALISSAN et les peuples de Crigandar – Ella Vanégann

Yalissan … Yalissan … Un nom qu’elle ne connaît pas, un univers qu’elle n’aurait jamais cru possible, … et pourtant ce nom, cette nouvelle dimension sont sa véritable identité.

Résumé :

Elisa, 22 ans, savoure sa jeune vie de femme active et son indépendance, en tant qu’auxiliaire de vie sociale. Ce métier lui procure la sensation d’être utile et d’aider ceux qui en on besoin. Néanmoins, depuis quelques jours, Elisa est quelque peu perturbée dans son sommeil à cause de cauchemars répétitifs et cela s’en ressent dans son travail. L’un de ses patients, Monsieur Augustin, ne perd pas une occasion de lui reprocher son laissé-allé et n’est pas ravi de ses retards qui se succèdent.

Mais contre toute attente, lorsqu’ Elisa revient le lendemain chez ce « vieux bougon » en arborant une blessure au bras qu’elle ne s’explique pas, Monsieur Augustin semble plus adoucit et également plus bavard, jusqu’à ce qu’il s’isole comme à son habitude, dans son grenier.

Ce qu’Elisa ignore c’est que dans ce grenier se trouve en réalité des entités magiques, dont un mystérieux cube qui lui est apparu en rêve et la découverte de cette pièce va changer sa vie du tout au tout. Toutes les choses qu’elle croyait connaître sur sa famille et sur elle-même ne sont en réalité que des mensonges et tout ses cauchemars seraient porteur de mauvaises nouvelles…

Avis lecture …

Yalissan et les peuples de Crigandar est le premier épisode d’une saga écrite par Ella Vanégann. Ce premier roman d’une soixantaine de pages, nous met directement dans le bain en évoquant notre héroïne et les autres protagonistes. L’auteure fait preuve de beaucoup de méticulosité dans la description de ses personnages, mais j’avoue que j’aurais aimé que cette présentation s’éternise un petit plus longuement, de sorte d’apprécier davantage les scènes de rencontre entre les différents protagonistes et de mieux s’imprégner de leurs personnalités.

J’ajoute également que certains patronymes sont assez difficiles à retenir, notamment ceux des sorciers, mais cette difficulté atteste également de l’imagination de l’auteure.

L’originalité de ce roman passe par le fait que l’auteure nous gratifie d’un univers où plusieurs « espèces » sont amenées à se côtoyer, notamment des sorciers, des vampires ou des démons, et ceci offre de nombreuses possibilités pour la suite des aventures de nos héros.

Grâce à une écriture fluide et à un esprit contemporain, ce roman et tout ceux qui vont suivre dans cette saga, ont de grandes chances de ce faire une place dans l’univers de la littérature fantasy et de nous révéler encore tout un tas de mystères et de secrets …

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s