Mon Prince ne viendra pas (Tant pis, je ferai sans !) – Alex KIN

Peut-on croire en l’amour ? La question exacte serait plutôt, peut-on croire en l’amour quand on a bientôt la trentaine, que l’on se remet « tout juste » d’une déception amoureuse et qu’au final on est toujours au même stade pendant que nos copines fondent leur famille et se marient ???

Vu sous cet angle, il est vrai que les contes de fée que l’on voit dans les films ne se réalisent jamais dans la vraie vie … mais l’autrice Alex Kin nous fait découvrir à travers son roman « Mon Prince ne viendra pas (Tant pis, je ferai sans!) », que l’amour peut s’écrire de différents façons et qu’il suffit d’écrire notre propre histoire.

Résumé de l’auteure :

Clothilde en est persuadée : elle est victime d’une terrible malédiction. Sinon, comment expliquer pourquoi le destin ne met sur sa route que des tocards ? Mais désormais, c’est terminé. Elle ne permettra plus à aucun homme de s’approcher pour ensuite lui briser le cœur. Après tout, quand on abandonne ses illusions, on ne peut plus être déçu.

Et puis, de toute manière, elle a bien assez à faire avec ses amies, l’organisation d’un mariage, ses voisins et une révolution des croissants. Ajouter à cela son nouveau travail, elle n’a pas le temps de s’ennuyer. Il faut dire que la vie de bureau n’est pas toujours de tout repos. Alors ce n’est pas cet homme mystérieux qui va la faire changer d’avis. Sûrement pas.

Avis lecture …

La romance de cet été ! Voici ce qui pourrait décrire à merveille le nouveau roman d’Alex Kin « Mon Prince ne viendra pas (Tant pis, je ferai sans!) ». Ce roman auto-édité n’a rien à envier aux têtes d’affiches, puisqu’il réuni tous les éléments qui lui confère une grande réussite ! Humour, tendresse, tristesse, … toutes les émotions y passent pour notre plus grand plaisir livresque.

Je ne m’avance que trop peu pour affirmer que beaucoup de lectrices se retrouveront dans l’histoire de Clothilde, tellement ce récit vit avec son temps.

Notre héroïne « Cloclo » est l’archétype de la fille qui ne croit plus en l’amour et qui fait comme si tout allait bien mais au fond d’elle, elle ne rêve que de trouver l’homme idéal et être heureuse pour le restant de sa vie. On peut faire le même constat avec la génération d’aujourd’hui où les femmes accumulent les petites histoires d’amour dans l’espoir qu’un jour elles s’avanceront dans l’église en robe blanche …

Ainsi sans le savoir, pour la plupart d’entre nous, Clothilde est une sorte de double imaginaire, une fille à laquelle on peut s’identifier et c’est pour cela que toutes les péripéties contées dans ce roman semblent aussi hilarantes que désolantes. Afin d’accentuer ce côté mélodramatique, l’autrice n’a pas hésité à entourer Clothilde d’une bande de copines où chacune apporte son lot de déboires. Malgré le fait que l’intrigue principale tourne autour de Clothilde, chaque personnage a son importance et apporte en quelque sorte sa pierre à l’édifice.

Pour ne rien enlever à la réussite de ce roman, le style littéraire très contemporain emprunté par l’autrice apporte un vent de fraîcheur dans la comédie romantique et ne manquera pas de fidéliser un large public adepte de ce genre littéraire.

N’hésitez pas à suivre l’auteure :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s