AVIDES – Tom Clearlake

Dégoût, fascination, incompréhension, suspicion … Ses mots sont sans doute les plus aptes, pour qualifier les états dans lesquels je me suis retrouvée en lisant le nouveau roman de Tom Clearlake, « AVIDES ».

Résumé de l’auteur :

Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps exsangues sont découverts.


Le 36 est sur la brèche.

Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

Avis lecture …

Les maîtres du thriller s’en donne parfois à coeur joie dans l’imagination des pires atrocités, faisant basculer les hommes dans une monstruosité sans nom. Mais le plus atroce reste souvent le fait que toute cette horreur conserve un point d’ancrage dans la réalité où le basculement vers le côté sombre reste possible à tout moment.

Cette subtilité a été intelligemment exploitée par l’auteur Tom Clearlake, dans son nouveau roman « Avides » où la transformation de l’homme en bête sanguinaire a dépassé la simple métaphore. A travers les yeux d’une jeune capitaine de police, l’auteur nous embarque dans une enquête criminelle qui dépasse l’entendement, au point de nous donner des sueurs froides. Les aspects techniques sont exposés de façon clair, afin de faciliter l’insertion dans cet univers, donnant ainsi de la profondeur à ce thriller.

Les images générées par le flux de détails, poussent le réalisme assez loin (n’en déplaise à certain), provoquant une atmosphère assez pesante tout au long du roman. Au-delà de cette hémoglobine, on découvre une intrigue totalement inédite, piochant dans divers genres littéraires afin de créer cette dépendance et cette curiosité parfois malsaine.

Dans son ensemble, le roman est très bien ficelé et provoque des sensations et des sentiments non négligeables. Néanmoins, pour ma part, vers les deux tiers du roman j’ai ressenti une perte de vitesse dans l’enquête et une certaine incompréhension concernant la direction vers laquelle l’auteur voulait nous emmener. Même si la fin de l’histoire apporte des éléments de réponses et des explications louables, je reste tout de même dubitative face aux choix qu’a entreprit l’auteur.

Malgré cela, ce roman a été une très bonne lecture, avec un style littéraire accrocheur permettant de mettre en avant un univers plutôt sombre mais qui c’est avéré intrigant et fascinant à la fois.

Suivez l’actualité de Tom Clearlake :

Facebook : http://www.facebook.com/t.clearlake

Site : http://www.tomclearlake.com

Site de Moonlight : http://www.moonlight-publishing.com/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s