SILYNNE Coeur d’innocence – Guillaume Audouin

Dans notre jeunesse on nous racontait souvent des histoires de princesses attendant d’être sauvées par leur preux chevalier à la force surhumaine. Mais imaginons un instant cette même princesse reprenant le contrôle de sa vie et de son destin afin de se lever au rang de chevalière …

Ce destin, l’auteur Guillaume Audouin l’a décrit dans son nouveau roman fantasy « Silynne, coeur d’innocence » où l’on fait la connaissance de Silynne, une jeune-femme pleine de surprises.

Résumé de l’auteur :

Princesse du Continent de Praétoriae, Silynne mène une vie paisible et insouciante… Jusqu’au jour où elle assiste impuissante à la destruction de son foyer par les anciens ennemis de son père ! Contrainte de s’exiler dans le Royaume Wayrinian, elle doit se plier à des coutumes patriarcales bien différentes de son mode de vie.

En apprenant le passé glorieux de son père, ancien héros de guerre, Silynne choisit de devenir chevalier. Mais difficile de devenir la première femme guerrière de l’histoire lorsque ce privilège est réservé aux hommes. D’autant plus que certains proches du Royaume ne voit pas d’un bon oeil l’arrivée de cette jeune femme aux cheveux de feu.

Au coeur de nombreux secrets qui entourent sa famille, la Princesse devra se battre avec détermination et courage pour trouver sa place dans ce monde. Une nouvelle guerre contre les Barbares des Terres Arides menace, elle seule aura le pouvoir d’écrire son destin.

Avis lecture …

De nos jours, on ne doute plus de la force et de la ténacité dont peuvent faire preuve les femmes et certaines d’entre elles ont même su nous démontrer qu’elles sont capables d’accomplir de grandes choses. Cependant des siècles auparavant, ces idées étaient totalement farfelus voire inimaginables. L’auteur Guillaume Audoin retranscrit merveilleusement cette idée reçue dans son nouveau roman « Silynne, coeur d’innocence », un roman fantasy au temps des chevaliers.

Si cet esprit médiéval a souvent été le fruit de nombreux romans, celui de notre auteur Guillaume Audouin se démarque par son choix de mettre au coeur de l’action, une jeune princesse plutôt naïve, dont le monde va s’écrouler. Ce choix de personnage central est judicieux puisque le lecteur évoluera, si je puis dire, en synchronie avec le personnage de Silynne, dans un univers qui lui est totalement inconnu : celui de la chevalerie.

Au fil des chapitres, l’auteur nous embarque dans ces temps anciens, en y injectant au passage une bonne dose de magie et de créatures fantastiques. Contrairement à ce que certains pourraient penser, ce roman regorge de scènes de combats et de batailles, décrites avec un certain réalisme et un dynamisme sans faille.

Dans la seconde moitié du roman, l’auteur a su faire preuve de beaucoup de souplesse, alternant les scènes de combats et les dialogues, tout en maintenant notre frénésie et notre impatience face au déroulement de l’histoire. Les lecteurs pourront également apprécier toute la pugnacité du personnage de Silynne, ainsi que celle des protagonistes masculins qui ne sont pas en reste, puisqu’on y découvre des personnages hauts en couleurs et aux identités bien distinctes.

L’ensemble nous dévoile une intrigue bien ficelé où les moeurs sont bousculées afin de nous démontrer l’impensable. Tout dans ce roman est une réussite, aussi bien dans le fond que dans la forme, puisqu’au bout de ses 300 pages on en redemande ! J’ai apprécié suivre ces premières aventures de Silynne en tant que chevalière de l’Ordre et prendre part à tous ces mystères qui restent encore sans réponses (pour le moment !).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s