Loin de lui le soleil – Vincent TASSY –

On entend souvent que lorsque l’on rencontre son âme soeur, cette dernière est semblable à un ange tombé du ciel … Cependant par moment cet ange peut s’avérer plus sombre qu’il n’y paraît et l’amour qu’on lui porte peut nous conduire aux portes des ténèbres.

Résumé de l’auteur :

« J’ai aimé Alphée dès le premier instant. Comme si je l’avais attendu toute ma vie. Comme si je l’attendais déjà avant même de vivre. Mais de ce premier instant à celui, des années plus tard, où Alphée est devenu Aphelion, qu’y a-t-il eu ? Je ne sais presque rien. Je voudrais parler de lui malgré tout. Parler de lui, voilà. De sa pâleur, de ses cheveux noirs. De sa voix qu’on entend si peu. De la nuit qui règne sur lui. Dire son histoire comme je la connais, sans qu’elle ait jamais été dite ou confirmée par lui. Que chaque mot soit comme prêt à disparaître. Comme une apparition vaine et fragile du désir. Je ne pourrai pas faire le livre. Seulement l’idée passagère que je me fais du livre.»

Préquelle indépendante d’Apostasie, ce roman prenant et onirique explore le passé d’Alvaron et Aphelion et plonge son lecteur dans d’immenses et fascinantes ténèbres.

Avis lecture …

Certains d’entre vous on s’en doute découvert l’univers de Vincent Tassy à travers son roman « Comment le dire à la nuit », reflet poétiquement macabre du style littéraire de l’auteur. Son dernier roman « Loin de lui le soleil » adopte les mêmes codes, pour nous offrir une nouvelle fois un détour vers des terres et des temps plus sombres où l’amour est un sentiment aussi beau que douloureux.

Ce court roman est en réalité un préquel indépendant d’Apostasie, relatant le passé d’Alvaron et Aphelion, deux personnages masculins assez énigmatiques, toujours dans un esprit plutôt lugubre mais fascinant. Cette lecture de moins de 200 pages est un excellent moyen de découvrir la plume de cet auteur et s’approprier son style et son phrasé.

En effet, pour ceux qui ont déjà eu l’occasion de lire du Vincent Tassy, ce roman vous semblera sans doute plus abordable contrairement aux précédents, car dans le passé, certains lecteurs ont pu reprocher à l’auteur, son style allégorique et ses phrasés poétiques un peu trop poussés. Dans ce nouveau roman on retrouve de nouveau cette poésie et cet atmosphère assez sombre, néanmoins le tout reste compréhensible à chacun.

Concernant le roman en lui-même, les lecteurs auront le plaisir de découvrir les prémices des personnages d’Alvaron et Aphelion, alias Alvare et Alphée, ainsi que leur rencontre et leurs histoires. Leur histoire commune est sur fond d’histoire « d’amour » même si je trouve que le terme d’amour n’est pas assez fort pour qualifier la relation qui lie nos deux protagonistes. Cette romance se place au-delà des mots et des sentiments et nous offre une rencontre pleine de mystères et d’atrocités au-delà du réel.

Cette relation m-m (masculin-masculin) est assez rare pour être soulignée mais ce qui fait la force de ce roman est sans aucun doute la transposition de cette alchimie dans un univers fantastique très sombre et terrifiant où cet amour semble être la seule once de lumière et d’éclat.

Au final cette lecture a été une réelle découverte pour moi et j’ai beaucoup apprécié le style et la plume de l’auteur, qui m’a transporté dans une autre dimension mêlant le bien et le mal. L’esprit gothique que l’on m’a vendu au départ a été respecté dans les moindres détails et ce roman m’a donné envie d’en découvrir davantage sur l’auteur et cette maison d’éditions très particulière.

tous les livres sur Babelio.com

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s