Tu ne t’échapperas pas – Laetitia Argoud

Toutes les bonnes choses ont une fin : il semblerait que cet adage ai eu confirmation aujourd’hui avec la publication du troisième et dernier volet de la saga J. Kern, « Tu ne t’échapperas pas » de l’autrice Laetitia Argoud.

Quatrième de couverture :

Septembre 2018. Les dernières lueurs du soleil caressent son visage. Un miracle vient de se produire. Ses chaînes se sont enfin brisées, elle est libre…

Décembre 2020. À la veille de Noël, le cadavre d’un homme entièrement démembré est retrouvé aux abords d’un étang, près de Narbonne. Pour le commandant Daryl Merey, ce scénario d’une violence inouïe relèverait a priori d’un règlement de compte. Cependant, une troublante coïncidence va remettre en cause cette hypothèse… Dès lors, face à la complexité du dossier, Daryl Merey décide de faire appel aux services de Jennifer Kern, une détective privée qu’il a connue lors d’une précédente affaire… Tous deux sont rejoints par Evans Langley, un jeune inspecteur spécialisé en criminologie. Le trio d’enquêteurs va ainsi se lancer à corps perdu à la poursuite du meurtrier, mais le compte à rebours est enclenché et rien ne va se passer comme prévu …

Qui tire réellement les ficelles de cette machination ? Et si finalement, tout était lié…

Avis lecture …

Dans le premier volet de la saga J. Kern « Disparitions », on avait pu découvrir une intrigue digne des plus grands thrillers où la disparition de jeunes filles semait le trouble dans la tête des enquêteurs et des familles des disparues. L’autrice Laetitia Argoud avait savamment étudié chaque détail de l’intrigue afin de créer une atmosphère pesante et un réel doute dans l’esprit du lecteur.

Quelques mois plus tard, l’autrice réitère une troisième fois, en publiant le dernier volet de cette trilogie « Tu ne t’échapperas pas », où la réapparition de la détective Jennifer Kern au premier plan, promet une nouvelle enquête à faire froid dans le dos …

Dans ce troisième tome, la disparition inexpliquée d’un jeune homme amène la détective Jennifer Kern a collaborer une nouvelle fois auprès de la police mais il est évident que cela ne ce fera pas sans faire ressurgir les démons du passé.

Face à cette intrigue policière, le lecteur est invité comme précédemment, à enquêter au plus près de l’action aux côtés de nouveaux intervenants. L’apparition du personnage d’Evans Langley vient contraster efficacement avec la personnalité de Jennifer et apporte cette dynamique de couple qui avait très bien marché dans les deux précédents volets.

Malgré le fait que la thématique soit totalement respectée par l’autrice, cette nouvelle enquête est complètement différente des précédentes et apporte à son tour son lot de surprises. En effet, la violence des événements fait toute la singularité de cette énigme et instaure également cette pression temporelle aux conséquences dramatiques.

Dès les premières pages, on retrouve aisément le style et l’ambiance apposés par l’autrice et cela confirme son talent pour les intrigues policières. Cette enquête comme les précédentes, a été construite avec minutie et rigueur, dévoilant les indices de manière intelligente afin de laisser le doute planer jusqu’à la révélation finale.

Ainsi ce troisième volet vient clore une trilogie policière palpitante où la vérité n’est pas si facile à comprendre. Malgré les révélations et les explications données par l’autrice, quelques questions me sont tout de même restées sans réponses et ont eu le don de me torturer l’esprit.

Cependant je tient à souligner que cette trilogie a été l’une de mes meilleures lectures de 2020/2021 et m’a surtout permise de découvrir l’univers et la plume d’une autrice dont le talent d’écriture n’est plus à prouver.

Suivre l’actualité de l’autrice :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s