La roue du destin – Linda DALLES

A ces quelques jours de la Saint-Valentin, je ne vais pas vous parler d’amour mais bien d’amitié… Dans son second roman « La roue du destin », l’autrice Linda Dalles nous embarque sur les routes aux côtés de quatre jeunes adultes, dont la vie ne leur sourit pas toujours.

Quatrième de couverture :

La vie de Roxane a basculé le jour où un accident de voiture l’a clouée dans un fauteuil roulant. Depuis, son quotidien devenu étouffant est rythmé par la photographie et sa rééducation. Un soir, elle croise la route du célèbre groupe Dorian’s Crows. Oubliant son handicap temporaire, elle propose ses talents de photographe pour leur prochaine tournée. Ce voyage atypique verra naître de solides amitiés qui permettront à chacun de soigner ses blessures secrètes. Et si c’était également l’occasion de dépasser ses limites et de relever de nouveaux défis ?

Quand la roue du destin tourne, il faut saisir sa chance.

Avis lecture…

« La roue du destin » de Linda Dalles est le premier roman de l’autrice que j’ai découvert et mes premières impressions sont plutôt favorables.

A la lecture du résumé, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un énième roman new-adult où l’auteur cherche à tout prix à nous soustraire une larme, mais contre toute attente, le roman dont je vais vous parler aujourd’hui en est tout le contraire …

A la lecture du premier chapitre, vous me direz que l’autrice n’a pas était tendre avec notre petit cœur puisque l’on fait la connaissance de Roxane, alias Roxy, une jeune photographe qui c’est retrouvée clouée dans un fauteuil roulant à la suite d’un accident de voiture lors duquel elle avait appris l’infidélité de son petit ami. La situation est pour le moins dramatique et l’on n’ose imaginer la souffrance physique et émotionnelle qui terrasse notre héroïne. Néanmoins, j’ai eu l’agréable surprise de découvrir au cours de ma lecture, que l’autrice n’a pas du tout joué sur ce tableau et qu’au contraire, elle nous décrit au fil de l’histoire une jeune femme sensible mais avant tout combative.

C’est dans cet esprit d’insouciance que l’on va donc suivre notre héroïne sur les routes, aux côtés de trois jeunes et beaux garçons, les Dorian’s Crows, un célèbre groupe de rock.

Au rythme de la musique et des concerts, on découvre assez vite que le succès et l’argent ne font pas forcément le bonheur de nos musiciens et qu’il existe en chacun d’eux des démons et des souffrances inavouables. On se surprend à développer une envie irrépressible à vouloir connaître la suite des événements et à espérer que les différents personnages trouvent enfin une issue.

A des degrés différents, l’autrice a su créer un certain attachement avec chacun des personnages, montrant leur importance dans le déroulement de l’histoire. A travers ces moments de joie, ces disputes et parfois même des moments de détresse psychologique, l’autrice nous délivre finalement une belle histoire d’amitié.

Suivre l’actualité de l’autrice :

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s